Confession d’une accro à la sodomie

Salut les gars, je suis une belle jeune femme dans la trentaine qui habite dans le Var depuis peu. Je vous écris ces quelques lignes pour vous avouer une chose toute bête mais terriblement tabou : j’adore la sodomie. Plus exactement on peut dire que je suis addict au sexe anal. Je vais peut-être vous choquer mais moi je ne n’arrive à jouir que par le cul. Pourtant, j’ai découvert ce plaisir sur le tard, vers 26 ans avec mon copain de l’époque. Lui avait très envie d’essayer et me le demandait depuis de nombreux mois, mais moi j’avais toujours refusé car je trouvais ça “sale” à l’époque. Il a finalement réussi à me convaincre après une soirée un peu trop arrosée. Je me souviens que cela m’avait procuré une douleur intense au début mais qui a, peu à peu, avait laissé place à un plaisir nouveau que je ne soupçonnais pas…

gros plan meuf qui ecarte son anus serre

Depuis cette fois, je vous avoue que c’étaient un peu les portes ouvertes… Je le réclamais tout le temps à mon chéri et c’est même lui qui en avait marre à la fin. Même après notre rupture j’ai continué à me faire régulièrement sodomiser. Faut dire que ce n’était pas très compliqué. Je ne compte plus le nombre de partenaires sexuels que j’ai eu depuis cette rupture et j’ai quasi systématiquement pratiqué la sodomie. Les seuls fois où on ne la pas fait c’est parce que le mec bandait mou ou qu’il était trop bourré. C’est simple, personne n’a jamais dit non à mon cul. Au début, j’étais un peu timide, j’avais peur du refus, je demandais poliment : “ça te dit qu’on passe par derrière?”. Voyant que mes demandes étaient systématiquement acceptées je me suis totalement décomplexée. Maintenant, je ne me prend plus la tête, je mets un peu de mouille ou de salive sur ma rondelle, je prends son chibre et je me la met dans le fion sans lui demander. Je n’en ai vu aucun protester, bien au contraire… Ce que j’adore faire aussi, c’est sortir pendant que j’ai mes règles avec un tampon. Lorsque le mec m’enlève mon string, il bug complètement et ça me fait trop rigoler ! J’aime bien lui dire “tous les chemins mènent à Rome” et généralement, il comprend direct ! 

gros plan meuf doigt dans le cul

Si je vous envoie ce témoignage c’est probablement parce que je viens de déménager et que je n’ai pas été enculée depuis quelques temps et que je suis terriblement en manque. Bien sûr, je me masturbe régulièrement l’anus avec mes jouets mais ce n’est pas pareil quand même. En tout cas, ça m’excite énormément de savoir que plein de mecs vont bander comme des taureaux en voyant mes photos et en lisant mon récit. Comme vous pouvez le voir, malgré le fait que mon cul ait connu beaucoup de bites, il est toujours aussi serré. J’espère que vous vous branlez bien en vous imaginant me remplir le cul de votre sperme. D’ailleurs, niveau foutre, je suis ouverte à tout, j’adore bien évidemment le recevoir dans mon cul mais je suis également ok pour l’avaler ou le prendre sur le visage. Mais attention, il n’y aura pas de faciale tant que vous ne m’avez pas fait jouir par le cul c’est la règle. Ca m’est arrivé plein de fois ça, des mecs d’un soir qui me disaient : “j’ai trop envie de te cracher au visage”. “Ok mais défonces moi bien le cul avant” lol ! Voilà, voilà, j’espère que mon témoignage vous aura bien inspiré. J’espère pouvoir revenir sur ce site prochainement pour vous proposer une histoire bien croustillante 😉

3 thoughts on “Confession d’une accro à la sodomie

  1. Bonjour Madame, je suis un homme de 39 ans, célibataire, j’habite dans le var et je suis expert en sodomie. Je l’ai pratiqué avec des dizaines de femmes différentes qui ont toutes apprécié l’expérience. Dites moi si vous êtes intéressée.

  2. Bonjour mademoiselle, je suis un homme plutôt grand et mince d allure sportive. J aimerai correspondre avec vous sans tabou.
    Snapchat lucdelacroix21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.