Il a dépucelé mon cul de veuve


Je souhaite vous prévenir que je ne connais pas bien votre belle langue. Je suis arrivée en Corse il y a quelques semaines, je suis éthiopienne par mon père et russe par ma mère, j’ai conscience que mon histoire n’est pas bien écrite, donc merci de tenter d’être polis.

J’ai 28 ans, je suis veuve depuis 2 ans, mon mari était mon seul homme. Je suis grande, cuisses épaisses mais musclées, en forme grâce à la gym.
Mes amis disent toujours que je dois me remarier parce que je suis si jeune. Je n’ai jamais pensé à me donner à un autre homme.

Il y a quelques jours, j’ai rencontré un jeune homme, grand, athlétique et très beau. C’était une surprise quand il m’a demandé de sortir avec lui tant il était beau. J’avais vraiment besoin de m’amuser, mais je ne m’attendais pas à ce qui s’est passé. Il m’a emmené dans un restaurant et nous avons dîné ensemble.

En sortant, il m’a serré dans ses bras et m’a embrassé sur la bouche. J’avoue que j’avais la chair de poule, une chaleur montait tellement dans mon corps que c’est difficile à expliquer. Je n’avais jamais rien ressenti de tel. J’étais impuissante face à son attitude.

J’avais peur mais en même temps j’étais excitée par ce qui s’était passé. Ma tête était un tourbillon de pensées. Quand j’ai réalisé que nous étions à la porte d’un hotel, j’ai compris que j’allais passer à la casserole.

Quand je me suis retrouvé devant lui à l’hotel, je me suis senti vulnérable mais terriblement excitée. Il s’est alors approché et une fois de plus m’a embrassé la bouche avec tant de désir que je pouvais sentir son souffle haletant et chaud. Je n’ai pas pu me contenir et j’ai rendu la pareille. Je suçais sa langue avec envie. Son corps était parfumé et fort. Il était très affectueux et continuait à m’embrasser pendant que ses mains couraient sur mon corps. Semblant être en transe, je me suis retrouvée nue et je me suis sentie vraiment désirée.

Il était affectueux et ses mains savaient où toucher. Peu de temps après, nous étions tous les deux nus, enlacés et nous nous sommes embrassés follement. Je pouvais sentir sa bite dure sur mes cuisses. C’était très épais et gros. Il m’emmenait au lit, j’avais tellement besoin de son désir que je ne pouvais pas réagir, et je le laissais faire ce qu’il voulait. Je me suis allongée et il a sucé ma chatte.

J’ai donné ma chatte et mon cul avec grand plaisir

C’était une sensation merveilleuse de pouvoir sentir sa langue jouer sur mon intimité. J’étais au septième ciel quand il s’est placé entre mes jambes et a appuyé sa bite contre mon vagin et a commencé à se frayer un chemin à l’intérieur. Cela faisait longtemps que je n’avais pas senti un homme me posséder, c’était un mélange d’émotions et de sensations incroyables.

Quand j’ai senti ma tête partir, c’était une sensation qui semblait me soulager au plus profond. Il a commencé avec des va-et-vient en poussant profondément et fort, je n’ai pas pu résister et j’ai apprécié ça comme si c’était pour la première fois. Je me sentais légère, heureuse et épanouie.

Il m’a demandé de me mettre à quatre pattes. Ça a toujours été ma position préférée, j’adore quand les hommes me prennent par derrière, c’est comme ça que nous pouvons mieux profiter de tout ce que les hommes ont à offrir.

Il était tout à l’intérieur et poussait fort quand je le sentis me caresser le cul. Je n’avais jamais donné mon cul et j’avais peur.

Quand je l’ai senti mettre un doigt et commencé à jouer avec mon anus pendant qu’il enfonçait sa bite dans ma chatte, je n’ai pas pu résister et je lui ai demandé de me la mettre dans le cul.

C’était une sensation merveilleuse de le sentir jouer avec mon corps tremblant… sans aucune honte. Sa bite était dure comme du béton et il semblait qu’elle allait le rester longtemps. J’ai frissonné partout  quand il a posé la tête de sa bite sur mon cul. Je ne l’avais jamais fait et j’avais peur. Je lui ai dit que là j’étais vierge des fesses. Il semble que cela lui ait donné encore plus de désir. Il voulait mon cul à tout prix. Il a dit qu’il ferait attention et qu’il le ferait lentement.

Je me sentais alors comme une garce, qui voulait se faire baiser par derrière. Je l’ai senti me barbouiller le cul et appuyer son gland contre la porte de mes fesses. Quand il a commencé à forcer et que le gland est entré, j’ai ressenti une très forte douleur et je lui ai demandé d’arrêter. Il obéit mais n’enleva pas ce qui était déjà entré. Nous sommes restés ainsi quelques minutes.

Quand je m’y attendais le moins, il a recommencé à pousser. Je pouvais le sentir se glisser à l’intérieur et entrer lentement. Mon anus se décontractait et ouvrait la voie à cette matraque pour entrer. La douleur était forte mais le désir aussi. Je résistais puis je décider de tout avaler avec mon cul. Quand j’ai senti son chibre me heurter le cul, j’étais sûr que la plus grande partie était déjà à l’intérieur.

Ça faisait encore plus mal et me brûlait j’avoue que c’était merveilleux de le sentir s’enfoncer dans mon cul. Quand il a commencé à aller et venir, frappant tout à l’intérieur de mon rectum, je n’ai pas pu résister et je suis suis devenue folle en poussant un petit cri de plaisir. Cela l’a fait bander encore plus fort.

Après un long moment, je pouvais le sentir remplir mon cul tout entier. Quand il l’a enlevé, c’était encore très dur et je n’ai pas pu résister, j’ai nettoyé sa bite avec ma bouche et je l’ai fait éjaculer dans ma bouche. C’était délicieux.

Nous avons pris une douche, mis nos vêtements et sommes partis comme si de rien n’était. Maintenant j’attends la prochaine fois. J’espère que ce sera encore mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.