Je baise une belle collègue rousse dans le cul

Cette histoire date de quelques années, à l’époque où j’étais un chaud lapin, mon objectif c’était vraiment de baiser toutes les meufs que je pouvais me faire… Et comme j’étais plutôt beau gosse, j’ai pu niquer un bon nombre de jolies nanas.

J’étais étudiant et je bossais au McDo du coin à mi-temps. Un jour une belle rousse est venue travailler, on avait les mêmes horaires, moi j’étais en cuisine et elle à la caisse. Je voyais bien que je lui plaisais, elle me regardait souvent, venait tout le temps me demander des trucs.

Moi je ne la trouvais pas ouf mais elle était quand même pas mal, un bon 6,5/10 je dirais. Et surtout, je ne m’étais encore jamais tapé de meuf aux cheveux roux. Je ne dirais pas que ça m’excitait particulièrement mais j’étais curieux. Je voulais savoir si ses poils de chatte étaient roux, si elle puait de la chatte…

Un jour, je l’ai invité à prendre un verre après le taf. Elle a bien évidemment accepté. On a bu comme des trous et elle a commencé à être bourrée et à être très tactile avec moi. Je lui ai proposé de continuer la soirée chez moi. Elle a accepté. On est arrivé chez moi et on était déjà beaucoup trop alcoolisés.

Je baise une belle rousse dans le cul pipe
Je baise une belle rousse dans le cul pipe

On a commencé à se choper dans le salon et on est tout de suite allé dans la chambre, je l’ai déshabillé, on a continué à se tripoter, elle a commencé à me sucer… Et je lui ai demandé si je pouvais filmer. Elle a d’abord été surprise mais je lui ai dit que c’était pour un pari et que je n’allais pas filmer son visage. Du coup, elle a fini par accepter. Elle était bourrée et à fond sur moi, je pense qu’elle aurait pu tout accepter.

Du coup, je me suis mis à filmer et elle a continué à me sucer. Elle ne suçait pas super bien mais ça allait encore. Je bandais un peu mou au début mais au bout d’un moment, c’est devenu bien dure et je me suis dit qu’il fallait que je lui défonce la chatte. Je lui ai demandé de se retourner et elle l’a fait sans poser de question.

Je baise une belle rousse dans le cul levrette pov
Je baise une belle rousse dans le cul levrette pov

Je me suis rendu compte qu’elle mouillait de ouf. J’ai inséré mon pénis dans son vagin sans aucune difficulté. Je devais bien l’exciter. J’y suis allé bien fort direct. Je lui ai mis de grosses fessées et comme elle était très blanche de peau, ça a tout de suite commencé à marquer… Ses fesses sont rapidement devenues toutes rouges. Et ça, ça m’a bien excité.

Quand je la prenais en levrette, je voyais son petit trou et je n’ai pas pu m’empêcher de mettre mon pouce dans son anus. Elle gémissait encore plus fort, j’ai alors compris qu’elle aimait bien l’anal. Du coup, je lui ai proposé de la prendre par les fesses. Elle a d’abord dit non, mais j’ai insisté. Elle a fini par céder en me demandant tout de même d’utiliser un lubrifiant. 

Je baise une belle rousse dans le cul penetration anale
Je baise une belle rousse dans le cul penetration anale

La sodomie c’est une de mes spécialité, j’ai donc bien préparé son petit trou avec mes doigts, j’ai bien lubrifié son anus, et j’ai inséré mon sexe dans son trou du cul. Comme toujours, c’était un peu difficile au début mais au bout de quelques coups de hanches, elle a commencé à s’habituer et à kiffer…

Au bout d’un moment c’était même plutôt elle qui me baisait même si on était en levrette. Elle venait me défoncer la bite avec son anus. Elle me mettait de grands coups de cul sur mon bite. C’était trop bon. C’est à ce moment-là que j’ai vraiment commencé à kiffer. Car la pipe et la pénétration vaginale c’était bof.

Je baise une belle rousse dans le cul sodomie
Je baise une belle rousse dans le cul sodomie

Elle adorait ça, elle hurlait comme une follet. Je lui ai demandé si elle faisait ça souvent et elle m’a répondu qu’elle avait essayé avec son ex mais que c’était la première fois qu’elle kiffait autant. Elle n’arrêtait pas de me répéter : “j’adore avoir ta bite dans mon cul, c’est trop bon”.

Au bout d’un moment, je lui ai dit que je n’en pouvais plus, que son fion était trop bon et que je n’allais pas tenir longtemps avant d’éjaculer. Elle m’a supplié de finir dans son cul. Elle m’a dit mot pour mot : “s’il te plaît, jouis dans mes fesses, je veux avoir ton sperme au fond de moi”. Je m’en souviens comme si c’était hier. 

Je baise une belle rousse dans le cul anal
Je baise une belle rousse dans le cul anal

Dans un dernier coup de hanche, j’ai envoyé tout mon foutre au fond de son rectum. J’ai l’impression qu’elle a joui exactement en même temps. C’était une de mes meilleures sodomies. Elle avait un trop bon cul cette rousse.

Puis, on s’est affalés sur le lit et on s’est endormi en 5 minutes. Elle a dû dormir avec mon sperme dans le cul. Le matin, en se réveillant, elle m’a taillé une pipe dès le réveil alors que je n’avais même pas lavé ma bite depuis notre rapport sexuel. Le fait de savoir cela m’a tellement excité que j’ai éjaculé dans sa bouche en moins de deux minutes.

On est finalement allé au travail ensemble comme si de rien n’était. On a remis cela à deux trois reprises mais comme je n’avais pas envie de me mettre en couple avec elle, on a fini par arrêter. Elle s’est mise en couple avec un autre mec du Mcdo qui n’était franchement pas ouf. Je suis certain qu’elle a fait ça pour me rendre jaloux. Bref, c’est un de mes meilleurs souvenirs de sodomie.

Le sexe anal dés le premier soir, je n’ai pas réussi à avoir cela souvent. Je regarde la vidéo de temps pour me masturber, vous je ne vous partage que quelques photos car en vrai, on voit pas mal son visage et je ne suis pas un enculé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.